Massif du Hoggar

Tamanrasset (Algérie)

Découvrir Massif du Hoggar en Algérie

Le Hoggar est un massif montagneux qui se trouve à 80 km de la ville de Tamanrasset dans le sud de l'Algérie, au niveau du tropique du Cancer. Le massif du Hoggar s’étend sur une centaine de kilomètres et couvre une superficie d'environ 50 000 km2.

Pourquoi visiter Tamanrasset et le Hoggar ?

Perdu au milieu de l’immensité du Sahara, ce plateau de granites et de gneiss abrite des montagnes spectaculaires, formées par des millénaires d'activité volcanique et d'érosion. Dans ce véritable paradis pour amateur de randonnée, vous y trouverez des paysages accidentés, un relief escarpé et des formations géologiques chaotiques, avec de magnifiques couleurs ocre et brunâtre qui vous donneront l’impression de marcher sur la lune.

Considéré comme le plus important massif montagneux du Sahara, le Hoggar compte d’imposants sommets qui constituent les restes d’anciennes cheminées volcaniques. Parmi les plus belles montagnes du Hoggar figurent les Aiguilles d'Ilamane (2 739 mètres), l’Akar Akar (2 111 mètres) ou le Tizouyag (2 702 mètres).

Au cœur du Hoggar on trouve le massif de l’Atakor et le volcan Tahat qui constituent le point culminant de l’Algérie avec 2 918 mètres d'altitude. Encore plus au nord, le massif du Tefedest représente la partie la plus septentrionale du Hoggar avec le magnifique Garet el Djenoun (2 119 mètres).

Mais la plus belle partie du Hoggar est sans aucun doute l'Assekrem, un plateau spectaculaire coiffé par d’impressionnants pitons rocheux situés à 2 726 mètres d’altitude. Protégé au sein du parc culturel de l'Ahaggar, l’Assekrem est souvent considéré comme l’un des plus beaux endroits du Sahara et comme un lieu mythique depuis que Charles de Foucauld décida de s’y installer pour se couper du monde et d’y construire un ermitage en 1911.

L'Ermitage du père Charles de Foucauld vous offrira une vue à couper le souffle et des couchers de soleil qui ont la réputation d’être les plus beaux sur terre. Admirer la silhouette de ces montagnes qui se découpent à l'horizon à travers une lumière si particulière est une expérience à vivre une fois dans sa vie.

Yann Arthus Bertrand y a tourné la fin de son documentaire "L'Algérie vue du ciel" sorti en 2015.

Le Hoggar : un voyage au pays des Touaregs

Depuis des millénaires, le massif du Hoggar a servi de refuge pour de nombreuses populations nomades et reste encore aujourd’hui la terre des Touaregs, l'un des derniers peuples sahariens qui vit et pratique l'élevage nomade dans le désert.

Cette région qui n’a pas toujours été inhospitalière est désertique a connu une histoire très riche, comme en attestent les nombreuses gravures et peintures rupestres que l’on peut trouver dans le Hoggar.

Et si de nos jours les conditions de vie dans le Sahara sont beaucoup plus difficiles qu’il y a plusieurs millénaires, les populations Touaregs connaissent et savent utiliser les rares réserves d'eau douce qui subsistent dans cette immensité désertique. Et durant votre voyage vous verrez parfois au fond d’un imposant canyon, une source d’eau entourée d’une végétation verdoyante comme la guelta Afilal ou la guelta Issakarassene.

Est-il dangereux de voyager dans le Hoggar ?

Vers la fin des années 1970, un tourisme d'aventure s'est développé dans la région du Hoggar et autour de Tamanrasset, avant d'être stoppé dans les années 1990 avec la guerre civile algérienne.

Si les voyages ont repris au début des années 2000, la menace djihadiste liée à la présence d’AQMI dans certains pays voisins, ont contribué à décourager les voyageurs, en dépit d'une situation sécuritaire très stable dans le Hoggar et plus généralement dans le Sahara algérien.

Heureusement, depuis 2018 le Quai d'Orsay a décidé de déclasser de rouge (formellement déconseillé) à orange (déconseillé sauf raison impérative) cette région magnifique, ce qui permet d'espérer une reprise des voyages dans les années à venir.

Le retour des voyageurs dans le Hoggar serait une excellente nouvelle pour les populations Touaregs qui profitaient jusque-là des retombées économiques du tourisme dans la région.

Au plus haut de l'activité, on estime qu'il y avait entre 10 000 et 15 000 voyageurs par an et que cela faisait vivre des centaines de famille qui travaillaient pour des agences locales. Et de nombreux guides, chauffeurs et cuisiniers Touaregs attendent patiemment de faire découvrir leur région à des voyageurs en quête d’aventure.

Comment organiser un voyage dans le Hoggar ?

Pour découvrir les massifs du Hoggar, de l’Assekrem, du Tefedest et de l’Atakor, vous devrez obligatoirement vous rendre à Tamanrasset. Porte d’entrée vers le Hoggar, cette ville de 150 000 habitants possède un aéroport qui est desservi par de nombreux vols en provenance d’Alger. Pour cela, un visa et une autorisation spéciale sont obligatoires et il est indispensable de passer par une agence autorisée.

Sur place, de nombreuses expéditions de plusieurs jours à plusieurs semaines sont possibles : randonnée à pied, randonnée à chameaux, escalade, bivouac et nuit à la belle étoile, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Explorer le Hoggar, c’est l’assurance de découvrir des paysages à couper le souffle et d’en apprendre davantage sur le mode de vie des Touaregs.

Pour visiter le Hoggar, la meilleure période s’étend de fin septembre à début avril car durant l'été il fait beaucoup trop chaud. En hiver même si les nuits sont froides et nécessitent d'être bien équipés, les journées sont chaudes et vous serez contents de trouver des acacias pour faire une sieste à l'ombre aux heures les plus chaudes de la journée.

Partager

Idée de circuit à Massif du Hoggar

Traversée du massif du Hoggar et de l'Assekrem

Le Sahara
Perdu au milieu du Sahara algérien, le Hoggar est un massif montagneux spectaculaire, formé par des millénaires d'activité volcanique et d'érosion. Il s’étend sur une centaine de kilomètres au nord de...
Pays

Envie de partir en Algérie ?

Découvrez notre sélection de lieux et d'expériences en Algérie

Pour aller plus loin...

Où dormir dans les environs de Massif du Hoggar ?