Parc national de l'Isalo

Toliara, Madagascar

Découvrir Parc national de l'Isalo à Madagascar

Le parc national de l'Isalo est une aire protégée de Madagascar, déclarée parc national en 1999.

Le parc national protège une partie d'un massif de montagnes homonyme. Celui-ci est formé de grès jurassique, s’étendant sur près de cent kilomètres dans le sens nord sud, et entaillé de profonds canyons et hérissé de pics.

L'érosion de la roche y a taillé un relief ruiniforme variant de 820 à 1 240 m d’altitude avec des canyons profonds, des rivières, et une végétation rupicole abondante. Le parc est aussi le domaine des makis et autres lémuriens.

C'est le parc national le plus visité par les touristes internationaux, à Madagascar.

Le parc se situe dans la province de Toliara, à proximité de la route nationale 7, à près de 700 km au sud-ouest d'Antananarivo et une trentaine au nord de Ranohira. D'une superficie de 86 570 hectares selon le WDPA, de 81 540 hectares selon son organisme gestionnaire Madagascar National Parks, il est délimité par la rivière Malio à l'ouest et par Menamaty à l'est, tous deux affluents du Mangoky.

Le parc national de l'Isalo est l'un des plus visités du pays. Les touristes sont majoritairement de nationalité française, d'une manière générale, les touristes viennent de pays occidentaux bien que le tourisme intérieur existe. Les Malgaches sont très présents parmi les visiteurs, cependant une bonne partie de ceux-ci sont des guides en repérage ou en formation. Précisement, 40 227 personnes ont visité le parc en 2009 (or c'était une très mauvaise année pour le tourisme à Madagascar, en raison des troubles politiques).

Selon une enquête menée en 2009, l'industrie touristique était, alors, encore largement à développer. De fait l'offre touristique était principalement basée sur les « groupes » organisés à l'avance, les transports manquaient à Ranohira, la ville la plus proche, et globalement les hôtels ne fournissaient pas d'informations sur les activités du parc. Quelque 50 % des revenus du parc sont dédiés au développement local, cependant les habitants de Ranohira ne participaient que faiblement en 2009, donc le « Comité d’orientation et de soutien des aires protégées » n'avait pas une bonne idée des projets qui pourraient bénéficier à la communauté locale en général.

L'instabilité politique représente un danger pour l'industrie touristique, les troubles de 2009 ont considérablement fait baisser le nombre de touristes, en particulier anglo-saxons. La présence de groupes criminels armés (Dalaho) et les feux de brousses « pourraient considérablement dissuader les touristes qui viennent à l’Isalo s’ils continuent de s’aggraver », selon l'auteur de l'enquête.

Partager

Comment aller à Parc national de l'Isalo ?

Pays

Envie de partir à Madagascar ?

Découvrez notre sélection de lieux et d'expériences à Madagascar

Pour aller plus loin...

Où dormir dans les environs de Parc national de l'Isalo ?