Dargavs

Ossétie-du-Nord-Alanie, Russie

[ 42° 50′ 0″ N, 44° 25′ 0″ E ]

Dargavs en Russie

Dargavs, que l'on surnomme la "Cité des morts" est une ancienne nécropole située près du village du même nom en Ossétie du Nord, une petite République du Caucase située au sud-ouest de la Russie, près de la frontière avec la Géorgie.

Construit à flanc de montagne dans un cadre naturel grandiose, le cimetière de Dargavs s’étend sur près de 1,5 hectare et compte près de d'une centaine de tombeaux très bien conservés. Si plusieurs tombes ont été construites dans des cryptes souterraines, plusieurs sépultures sont de petites huttes de plusieurs étages entourées de murs enduits à la chaux et coiffées d'un toit pyramidal.

Grâce à un processus de momification élaboré, les cadavres inhumés à la Cité des morts ont été très bien conservés au fil des siècles. Sur de nombreux corps, on trouve aujourd'hui des morceaux de vêtements et de nombreux effets personnels. On estime que plus de 10 000 individus ont été enterrés sur ce site funéraire unique au monde.

Malgré de nombreux travaux d'historiens, il est difficile d'estimer précisément à quelle date cette nécropole a été érigée (probablement quelque part entre le XIIème et le XVIe siècles) et quelles sont les raisons qui ont conduit les habitants de cette région montagneuse à construire des bâtiments d'une telle singularité.

Parmi les théories les plus fréquemment invoquées, nous pouvons en retenir trois : - La première hypothèse considère que Dargavs aurait été construite par des Sarmates, un peuple de cavaliers nomades qui enterrait les morts au-dessus du sol afin de respecter la terre de leurs ancêtres ; - Une autre théorie envisage que le site aurait été construit au XIIIe siècle, au moment des invasions mongoles, afin de servir de refuge aux habitants de cette région montagneuse et enclavée ; - Enfin, une dernière possibilité serait que ces constructions aurait été utilisées par les habitants de Dragavs pour placer en quarantaine les personnes contaminées par la peste lors des épidémies du XVIIème et du XVIIIe siècle.

Quoi qu’il en soit, à partir du XIXe siècle, les habitants de cette région ont commencé à quitter cette vallée pour s'établir dans les plaines. Et pendant un certain temps, personne n'osait s'y aventurer. Une légende locale affirmait en effet que quiconque osait pénétrer dans la Cité des Morts n’en sortirait pas vivant.

Partager
Type de lieu
Centres d'intérêts
Pays

Envie de partir en Russie ?

Découvrez notre sélection de lieux et d'expériences en Russie

Où dormir dans les environs ?