Voyage en Islande

Capitale : Reykjavik

Avant de préparer son voyage en Islande

L’Islande est un pays insulaire situé dans l’océan Atlantique Nord à 287 km au sud-est du Groenland et à 420 km au Nord-Ouest des îles Féroé. Grâce à sa superficie de 103 000 km², l’Islande se positionne à la 19e place parmi les plus grandes îles au monde. Sa population qui s’élève à 355 620 habitants se concentre essentiellement autour de sa capitale Reykjavik, ce qui en fait le pays à la plus faible densité de population de toute l’Europe avec un ratio de 3,4 habitants au kilomètre carré. L’Islande est une île volcanique qui offre à ses visiteurs une concentration exceptionnelle de volcans et de phénomènes paravolcaniques qui se manifestent notamment par des geysers, des fumerolles, des solfatares, des mares de boue et des sources thermales.

Bien que la moitié de l’île soit dénuée de toute végétation et que son territoire soit composé à 10% de glaciers, 23% de roches volcaniques et 3% de sable, le pays dispose cependant d’une faune variée, on y trouve entre autres des renards polaires, des phoques, des baleines, des macareux moines ainsi que la plus grande colonie de Pingouin torda au monde. Ce pays, dont le nom signifie littéralement Terre de glace, ne doit pas cette appellation au hasard. En effet, celui-ci se situe à la limite du cercle arctique et dispose d’un climat de toundra caractérisé par des vents froids et des hivers rudes. Cependant, sa côte sud et sa côte ouest étant bordées par le Gulf Stream, les hivers y sont considérablement plus chauds qu’au Canada ou à New-York car sa température descend rarement en dessous de 0°C.

Son histoire est étroitement liée à celle des Vikings qui ont colonisé l’île au IXème siècle. Ces explorateurs des mers l’occupèrent pendant près de soixante ans avant que l'État libre islandais naisse à l’issue de la création en 930 de l’Althing, le Parlement le plus ancien au monde. Passée sous le joug de la Norvège en 1220, puis du Danemark en 1536, il fallut attendre 1944 avant que l’Islande obtienne son indépendance. Aujourd’hui, l’Islande est une république parlementaire rattachée à de nombreuses organisations internationales telles que l’OTAN, le Conseil de l’Europe, l’ONU, l’AELE, l’OCDE, l’espace Schengen et l’Espace Economique Européen. L’Islande est l’un des pays les plus sûrs au monde. En effet, celui-ci a le taux de criminalité et d’agression le plus faible de toute l’OCDE.

En revanche, le coût de la vie y est très élevé à titre d’exemple, le coût moyen d’une nuit en hôtel de moyenne gamme s’élève à 100 € et le prix d’un repas dans un restaurant de moyenne gamme à 40 €. Pour réaliser un voyage en Islande, il faut donc prévoir un budget conséquent. Si l’Islande peut se visiter toute l’année, la période conseillée pour s’y rendre est de fin juin pour le soleil de minuit, aux mois de juillet et d’août pour profiter de températures agréables et des longues journées. Si vous avez horreur de la foule optez pour les mois de mai ou de septembre mais de nombreuses routes seront fermées à cette période de l’année. Enfin, voyager en Islande en hiver est idéal pour admirer les aurores boréales

Pourquoi faire un voyage en Islande

Vous souhaitez partir à la découverte de sites naturels d’exception, de paysages lunaires et sauvages que l’on ne peut observer nulle part ailleurs ? L’Islande est faite pour vous. En effet, ses paysages singuliers et ses phénomènes naturels inédits à seulement 3 ou 4 heures de vol des principales capitales européennes en font une destination insolite et en même temps très attractive.

Ce pays qui est resté pendant longtemps peu fréquenté par les touristes internationaux devient aujourd’hui de plus en plus populaire auprès des voyageurs en quête de dépaysement et de sensations fortes. Entre 2000 et 2019, sa fréquentation touristique a été multipliée par sept avec 2 millions de visiteurs par an, et pour cause, les raisons pour réaliser un voyage en Islande ne manquent pas.

Voici 5 raisons pour lesquelles vous devez absolument découvrir l’Islande :

Des paysages à couper le souffle

L’Islande dispose d’environnements naturels exceptionnels et d’une incroyable diversité de paysages. Que vous soyez randonneurs, amateurs de roadtrip et de camping en pleine nature, ces paysages qui comptent parmi les plus beaux et les plus colorés de la planète sauront satisfaire les amoureux de la nature. Du fait de sa localisation à cheval entre deux plaques tectoniques, la plaque américaine et la plaque eurasienne qui s’éloignent en moyenne de 2 centimètres par an, l’Islande comporte de nombreuses failles rocheuses présentant un intérêt touristique de premier plan. Parmi les failles les plus connues de l’île se trouve la faille de Silfra qui compte l’un des 10 plus beaux spots de plongée au monde. Un spot insolite où vous pourrez nager entre deux continents. Le pays est également particulièrement réputé pour ses impressionnants lacs et ses lagunes tel que Jökulsárlón, le plus grand des lacs proglaciaires d’Islande avec ses 285 mètres de profondeur ou encore ses incroyables chutes d’eau (Dettifoss, Gullfoss, Godafoss, Svartifoss, Skogafoss ou encore Seljalandfoss) qui vous surprendront par leur taille mais également par la pureté de leur eau.

Un ciel pur propice à l’observation des aurores boréales

Le phénomène naturel le plus mystérieux de l’île est sans aucun doute celui des aurores boréales. En effet, ce phénomène lumineux atmosphérique généré par des particules solaires qui pénètrent l’atmosphère lors d’explosions solaires offre un spectacle exceptionnel à ses rares observateurs qui garderont assurément des souvenirs inoubliables de leur voyage en Islande. Nommé ainsi en raison de la déesse de l’aube, « Aurore » et du mot grec « borée » signifiant « vent du Nord », ce phénomène aussi imprévisible qu’exceptionnel a de tout temps fasciné les hommes qui l’ont associé à de nombreux mythes et légendes. Dans la mythologie nordique, ce phénomène lumineux évoque notamment le Bifröst, un arc-en-ciel de trois couleurs reliant la terre au ciel et ainsi les hommes aux dieux. Cependant, rares sont ceux qui parviennent à les observer. En effet, celles-ci ne sont visibles que d’octobre à mars, entre 22h et 2h matin et lorsque le ciel est dégagé. C'est pourquoi il est conseillé de faire appel à des guides expérimentés qui seront les plus à même de repérer les lieux où les conditions sont optimales pour les observer à tout moment de la nuit.

La présence d’une faune sauvage unique

L’Islande abrite une faune sauvage insolite. En effet, bien que le climat ainsi que le peu de végétation ne soient pas favorables à une faune très diversifiée, l’Islande comporte  cependant de nombreuses espèces étonnantes ainsi que de multiples spots pour les observer. La Réserve Naturelle d’Hornstrandir située sur la péninsule du même nom à l’extrême Nord de l’Islande est l’endroit idéal pour observer des renards polaires, des lièvres arctiques et des phoques. Ce site exceptionnel, totalement inhabité depuis plus de 70 ans compte parmi les endroits les plus sauvages de l’île et n’est accessible que par bateau ou à pied en se lançant dans une randonnée de plusieurs jours. La zone d’observation ornithologique de Borgarfjarðarhöfn située près du village de Borgarfjordur Eystri dans l’est de l’Islande figure parmi les meilleurs endroits pour observer plus de 10 000 couples de macareux moines en été. Ces adorables petits oiseaux au bec rouge sont peu farouches et curieux ce qui vous permettra de les approcher sans grande difficulté. Lors de votre voyage, vous aurez également la chance de pouvoir observer des baleines au large des côtes ainsi que des chevaux sauvages islandais importés par les vikings au IXe siècle. L’Althing, le Parlement islandais, a fait interdire leur importation en 982, les chevaux que vous verrez sont donc issus d’une lignée vieille de plus d’un millénaire.

La sensation de découvrir le centre de la terre

Ce n'est pas pour rien que Jules Verne a choisi le glacier Snæfellsjökull comme lieu d’intrigue pour son célèbre roman "Voyage au centre de la Terre". En effet, l’Islande se situe au-dessus d’un point chaud qui produit le magma qui alimente les volcans du pays. L’éruption du volcan Eyjafjallajökull en 2010 en atteste, l’Islande est un pays sauvage où les hommes doivent se confronter à la puissance de la terre ainsi qu’aux aléas de son climat. Sa géologie singulière réserve aux randonneurs de nombreuses surprises lors de leur voyage en Islande. En effet, ses paysages lunaires aux nombreux volcans, champs de lave et sources d’eau chaudes offrent un cadre inédit pour pratiquer la randonnée, le trekking ou la baignade. Ses multiples glaciers (Skaftafell, Vatnajokull, Svinafellsjokull, ...) ainsi que ses nombreuses grottes naturelles (Raufarholshellir, Thrihnukagigur) présentent un intérêt de premier plan pour les amoureux de la nature en quête de sensations fortes et de nouvelles expériences.

La possibilité de se baigner dans des sources chaudes

L’Islande est particulièrement réputée pour ses sources d’eau chaude époustouflantes dans lesquelles il est bon de se baigner toute l’année. Ces bains naturels résultent de la rencontre entre l’eau froide des glaciers et la chaleur dégagée par le magma situé à un kilomètre de profondeur. Cette particularité géothermique est rapidement devenue une tradition propre à la culture islandaise. Parmi les bains d’eau chaude les plus célèbres on compte celui de Gamla Laugin situé à proximité de Geysir, ou encore celui de Mývatn au Nord-Est du pays ou de Krossneslaug au Nord-Ouest de l’Islande. Pour les moins frileux d’entre vous, l’Islande compte de nombreuses plages magnifiques et sauvages. Entre glaciers, fjords et falaises, les côtes islandaises dévoilent d’immenses plages totalement vierges qui offrent un panorama exceptionnel. Lorsque le soleil est au rendez-vous, la palette de couleurs est saisissante avec des plages de sable noir à Stokksnes et à Reynisfjara ou encore dorées à Breida.

Partager
Votre contribution

Quand partir en Islande ?

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Météo
Températures agréables
Risque de précipitations
Nuits fraiches
Journées longues
Fréquentation
Forte fréquentation
Activités
Activités en plein air
Faune & flore
Phénomènes naturels
Randonnée
Pays

Votre voyage sur-mesure en Islande

Faites-vous accompagner par nos experts pour créer votre itinéraire personnalisé

Les principales régions et lieux à visiter en Islande

70% des séjours en Islande se concentrent autour du Cercle d’or avec la visite du Parc National de Thingvellir, de Gullfoss et de Geysir. Pourtant, les choses à voir en Islande ne manquent pas. L’île regorge de beaux endroits à découvrir pour réaliser un voyage en Islande insolite, hors des sentiers battus.

Voici un aperçu des régions à visiter et des lieux incontournables à découvrir lors de votre voyage en Islande :

La côte sud et les Îles Vestmann

La côte sud islandaise comporte certains des plus beaux sites touristiques du pays. Sa grande diversité de paysages se dévoile sous vos yeux avec une grande intensité tout au long de la route 1 qui la traverse de part en part. Parmi les incontournables de la côte sud du pays on compte de nombreuses cascades, dont les plus belles sont les cascades de Seljalandsfoss  et de Skógafoss ainsi que la célèbre cascade de Svartifoss qui tombe dans un splendide orgue basaltique noir. Vous pourrez également vous rendre dans la petite commune de Vík í Mýrdal à proximité de laquelle se trouve la plage de Reynisfjara une plage de sable noir exceptionnelle. N’oubliez pas de passer par Eldhraun dont le nom signifie littéralement « désert de lave de feu » et où vous pourrez admirer une coulée de lave offrant des couleurs tirant vers le bronze, l’ocre, le vert et le jaune. Parmi les immanquables de la côte sud lors d’un voyage en Islande, il vous faudra également vous rendre aux Îles Vestmann. Un archipel volcanique composé d’une quinzaine d’îles où vous pourrez observer des macareux et pratiquer la randonnée en toute liberté comme si vous étiez seuls au monde. 

Les fjords du nord-ouest et la péninsule de Snaefellsnes

La région nord-ouest du pays est principalement réputée pour ses fjords à perte de vue. En effet, ces vallées glaciaires envahies par la mer en raison de la fonte de la glace ne manquent pas dans cette région qui offre à ses visiteurs d’incroyables panoramas. La péninsule d’Hornstrandir regorge de fjords. Par exemple, le fjord d’Örlygshöfn, observable notamment depuis la plage de Rauðasandur ainsi que depuis les falaises de Látrabjarg, est l’un des plus spectaculaires de tous. Ces différents fjords comptent de nombreuses cascades dont la plus célèbre est la cascade de Dynjandi ainsi que de multiples villages de pêcheurs à l’image du village de Isafjordur où résident près de 3 000 âmes. La péninsule de Snæfellsnes est également le spot idéal pour observer les fjords islandais. Avec des sites tels que Snæfellsjökull, Öndverðarnes, Dritvik, Djúpalónssandur, Gatklettur, Arnarstapi, Hellnar et Skardsvik, vous pourrez découvrir de magnifiques paysages encore sauvages où le temps semble s’être arrêté.  

Les Hautes terres

« Les Hautes terres » désignent la région centre du pays, une région montagneuse et de plateaux presque inhabitée en raison de son climat polaire et de l’absence de végétation qui en résulte. Cette région accessible uniquement en été du mois de juin au mois d’août en véhicule tout-terrain compte parmi les plus beaux sites du pays comme le Lakagigar. Cette terre de glace et de feu est singulière car elle regroupe aussi bien des glaciers tel que le glacier de Vatnajökull (le second glacier le plus grand d’Europe) et le glacier de Langjökull, que des caldeiras issues d’éruptions volcaniques principalement regroupées sur le site d’Askja. La région dispose également de l’une des chaînes de montagnes les plus originales d’Europe. Il s’agit de Kerlingarfjöll, un véritable paradis pour randonneurs qui s’étend sur près de 100 km² et qui regorge de sources d’eau chaude. Une étape incontournable à l’occasion d’un voyage en Islande.   

Reykjavik, la Péninsule de Reykjanes et le Cercle d’Or

La péninsule de Reykjanes est située à 40 kilomètres au sud de Reykjavik. Sa forte activité volcanique en fait le lieu idéal pour se baigner dans des sources d’eau chaude. En effet, c’est sur cette péninsule que se situe le Blue Lagoon, une station thermale très connue, dont les minéraux contenus dans l’eau seraient efficaces pour lutter contre des maladies de peau et des maladies pulmonaires.

D’autres sources d’eau chaude, moins célèbres et pourtant splendides y sont localisées. Il s’agit notamment de Gunnuhver qui doit son nom à la sorcière Gunna, de Krýsuvík, née du volcan du même nom et de Kleifarvatn située dans la réserve naturelle de Reykjanesfólkvangur.

Pour finir, les trois attractions les plus visitées à l’occasion d’un voyage en Islande sont situées dans le Cercle d’or, il s’agit de Þingvellir, de la chute de Gullfoss et du champ géothermique de Geysir. Thingvellir est une plaine entourée de volcans des Hautes Terres. C’est un lieu historique puisque c’est ici qu’a été construit en 930 le plus vieux parlement du monde, l’Althing. La chute de Gullfoss est célèbre pour ses dimensions (32 mètres de hauteur et 70 mètres de largeur) qui la rendent imposante et spectaculaire. 

Le champ géothermique de Geysir est quant à lui l’un des sites géologiques les plus extraordinaires du pays. Il regroupe différentes sources d’eau chaude ainsi qu’un dôme de lave et un cône volcanique. C’est également sur ce site que se situe le Strokkur, le seul geyser encore actif de l’île et le Geysir qui a donné son nom à tous les autres. Faire un voyage en Islande, c’est donc s’assurer de vivre une expérience inédite, au cœur d’une terre pleine d’histoire et riche d’un patrimoine naturel hors du commun.

Les fjords de l’est

La région Est de l’Islande est l’une des moins touristiques du pays. Cependant, celle-ci dispose de fjords magnifiques à découvrir en été lorsque les conditions climatiques le permettent. Les plus beaux fjords de la côte Est du pays sont de loin le Seydisfjordur, le Mjóifjördur et le Reyðarfjörður où l’on trouve de très jolis villages de pêcheurs tel que le village d’Eskifjörður réputé pour son chemin de dalles multicolores en référence à la communauté LGBTI qui mène à l'Église Bleue devant laquelle se tiennent chaque année de nombreux concerts de musique classique et de jazz. 

Autres pays susceptibles de vous intéresser