Archipel des Bijagos

Bolama-Bijagos, Guinée-Bissau

[ 11° 16′ N, 16° 06′ W ]

Archipel des Bijagos en Guinée-Bissau

Situé au large de la Guinée-Bissau, entre le Sénégal et la Guinée-Conakry, à l'embouchure du Rio Geba, l'Archipel des Bijagos est sans conteste l’un des plus beaux au monde mais surtout une destination sauvage, méconnue et située à l’écart du monde moderne.

Ancienne colonie portugaise, l’archipel des Bissagos regroupe 88 îles pour la plupart inhabitées. Seules 23 d’entre elles sont habitées de manière permanente, les autres servent de refuges temporaires aux pécheurs ou sont des espaces protégés.

Les Bijagos possèdent en effet une nature incroyablement variée (savane, palmeraies, plages de sable blanc, mangroves, forêts tropicales, …) et une biodiversité unique au monde. C’est pourquoi en 1996, l’ensemble de l’archipel a été classé comme réserve de biosphère par l’UNESCO et deux parcs nationaux ont été créés : le parc national d'Orango et le parc marin de João Vieira et Poilão.

Destination peu fréquentée des voyageurs et encore préservée du tourisme, les Îles Bijagos sont un paradis tropical et une terre sauvage où les hommes vivent en parfaite harmonie avec leur environnement naturel. Depuis toujours le peuple Bijago a su respecter et protéger une faune d’une richesse et d’une diversité exceptionnelle.

L’archipel des Bijagos abrite en effet plus de 155 espèces de poissons ainsi que de nombreux mammifères marins comme le lamantin d’Afrique, l’hippopotame d'eau salée, le dauphin à bosse de l’Atlantique, le grand dauphin, le crocodile du Nil et différentes espèces de requins (requins gris, requins tigres, requins bouledogues, …).

Les Bijagós constituent également le second site le plus important d’Afrique de l'Ouest pour les oiseaux migrateurs, après le parc national du Banc d'Arguin en Mauritanie. On y dénombre chaque année près de 200 000 individus appartenant à plus de 100 espèces différentes (flamants roses, pélicans, hérons cendrés, tisserins, dendrocygnes fauves, …)

Les Bijagos sont aussi le lieu le plus important d'Afrique de l'Ouest pour la nidification des tortues marines. Entre février et mars vous pourrez ainsi observer près de 30 000 nids de tortues vertes qui viennent se reproduire sur les plages de sable fin de l’île de Poilao.

Les 28 000 habitants de l’archipel vivent de la pêche, de la culture du palmier à huile et de la récolte de noix de cajou. 90% des habitants appartiennent à l’ethnie Bijago qui a su conserver une culture authentique et des traditions animistes et matriarcales très ancrées et imperméables à l’influence du monde moderne. Les Bijagos sont un peuple très accueillant et complétement détaché des biens matériels et de l’argent.

Aujourd’hui encore, plusieurs îles de l'archipel fonctionnent selon un mode matriarcal. A Canhabaque, c'est la femme qui est propriétaire de la maison et l'île est gouvernée par une reine qui s'appuie sur un conseil de femmes élues à vie. Sur l’île d’Orango, le pouvoir et les décisions reviennent à des prêtresses qui descendent de la reine Pampa Kanyimpa.

La meilleure période pour visiter l’archipel des Bijagos s’étend de novembre à avril mais le mois de février est de loin le meilleur moment. Outre la migration des oiseaux et la ponte des tortues, c’est à cette période de l’année que se tiennent deux événements incontournables : le festival de Vaca Bruta et le carnaval de Bubaque.

Enfin, les Bijagos sont un paradis pour les amateurs de pêche sportive avec des eaux parmi les plus poissonneuses du monde où vous pourrez attraper des barracudas, des tarpons et des Carangues.

Partager
Type de lieu
Centres d'intérêts
Voyager en Guinée-Bissau

Envie de partir en Guinée-Bissau ?

Découvrez notre sélection de lieux et d'expériences en Guinée-Bissau

Pour aller plus loin...

Où dormir dans les environs ?